Musée 1 Musée 2 musee3 village 1 village 2 village 3 village 4
actualites


Mairie du Grand-Pressigny

Place des Halles
37350 Le Grand-Pressigny

Tél. 02 47 94 90 37

Contact

Lucien Porcheron

Lucien ProcheronSi le nom de Lucien PORCHERON, est familier au Grand-Pressigny, il demeure méconnu pour la majorité des tourangeaux. Ce pressignois fut pourtant un artiste peintre de grande qualité. Il naquit au Grand-Pressigny le 3 janvier 1876, il fréquenta l'école communale et manifesta très tôt des dispositions artistiques.

Il obtint une bourse afin de poursuivre ses études à l'école des beaux arts de Tours où il confirma ses dons. Il fut admis à l'école nationale des beaux arts à Paris.

Dans son entourage artistique, Lucien PORCHERON fréquenta deux autres élèves qui allaient connaître la gloire : Henri Matisse et Georges Braque. A la même époque, il participa aux concours d'art appliqué à l'industrie organisé par la ville de Tours, et remporta plusieurs prix pour ses travaux d'ébénisterie.

Lorsqu'éclata la guerre de 1914-1918, il fut incorporé en qualité de mitrailleur au régiment territorial d'infanterie. Il se montra un combattant courageux et reçut plusieurs citations.

Lors d'une permission, il épousa une jeune couturière, habilleuse dans un théâtre, Bernadette Chaigneau.

Après la grande guerre, le couple s'installa en Provence. Lucien PORCHERON réalisa de nombreuses toiles dans ce pays de rêve.

Son œuvre :

Il fut en excellent portraitiste et son modèle préféré fut son épouse, elle avait un visage très beau, d'une grande pureté et elle posa pour lui.

Lucien PORCHERON, ne fut pas seulement un grand peintre, il fut un artiste touche-à-tout. Il réalisa des émaux, sculpta, fabriqua des meubles, des violons.

Fin dessinateur, il ramena de la guerre toute une série de dessins, portraits, scènes de la vie des tranchées. Il grava également sur des os plats, récupérés en cuisine, des silhouettes de poilus et d'émouvants portraits.

Il aimait modeler l'argile, tailler la pierre.

Il écrivit de nombreux poèmes, mais fut surtout un polémiste incisif.

C'était un homme profondément humain, intelligent, passionnant, cultivant le sens du beau. Il ne rechercha jamais la célébrité, et fut toute sa vie réticent à vendre ses toiles.

Dans les dernières années de sa vie, il revint vivre dans la maison familiale du Grand-Pressigny.

Il laisse une œuvre immense, malheureusement méconnue du grand public. Qui se souvient de cet artiste ? Les pressignois sont fiers de son œuvre.

Il mourut au Grand-Pressigny, le 27 mars 1957 à l'âge de 81 ans.

(Extrait du catalogue rédigé pour l'exposition Lucien Porcheron au château du Grand-Pressigny en 2002).



Mairie du Grand-Pressigny - Place des Halles, 37350 Le Grand-Pressigny - Tél. 02 47 94 90 37 - Nous contacter - Plan d'accès

Mentions légales - Plan du site - imagidee, création web